Participer au site : news photo video
avatar Se connecter
Historique

Historique


groupesToute l'association

Daniel Mairey, la mémoire de notre club a rédigé l'historique de l'USTBtt.

La naissance, les premiers pas du club puis la vie de l'USTB saison par saison sont publiés sur cette page jusqu'à l'année 1982 et la publication du premier Torpes Tennis de Table.

Les TTT sont à lire dans la rubrique "VIE DU CLUB" puis "Documents"pour continuer à connaître la vie passée de notre club.

Merci beaucoup Daniel pour ces recherches...

 

L’UNION SPORTIVE TORPES BOUSSIERES est née le 18 JUIN 1949 avec le numéro 2835 mais c‘est le 3 juin de la même année que le document envoyé à la Préfecture a été signé à Boussières. L’association avait pour buts la pratique du foot-ball et la Préparation Militaire. Elle reçut l’agrément de Jeunesse et Sports le 1er juillet 1950 avec le numéro 10110.

Voici en quelque sorte son acte de naissance :

L’USTB existe toujours, mais son activité est maintenant uniquement le TENNIS DE TABLE section ajoutée en 1962 à la section FOOT-BALL. La Préparation Militaire avait disparu bien avant.

 

Le tennis de table, naissance à Torpes, enfance à Boussières Papeteries, adolescence à Torpes et Boussières, passage à l’âge adulte à Torpes en 1982

 

LE DEBUT DE L’HISTOIRE

Comment l’histoire a-t-elle vraiment commencé ? En fait je ne sais pas très bien. Toujours est-il qu’avec Maurice Duban instituteur à Torpes, passionné par le « ping-pong », une scierie (Mairey) qui a fabriqué une ou deux tables, il n’en fallait pas plus pour qu’une petite balle blanche apparaisse à Torpes et pour longtemps.

J’ai le souvenir d’une table installée sous la scierie où, à une époque de plaisirs simples (pas de télé, pas de téléphones portables, pas d’internet, …), une bande de jeunes d’alors, qui me paraissaient bien vieux, se retrouvaient pour passer un bon moment. Et moi, je regardais le revers de Jojo (mon frère), les balles coupées et j’attendais mon tour, c’est-à-dire le moment où tout le monde partait et ou, peut-être, l’un d’entre eux voulait jouer avec moi.

J’ai le souvenir d’un jour, ça devait être en 1952, où mon frère (toujours Jojo) est revenu à la maison avec un trophée, un beau chien en faïence, le premier prix d’un tournoi de « ping-pong » organisé à la mairie et remporté sur une bisontine, une certaine Marcelle Salomez qui ne s’attendait pas à être battue. Il faut dire (d’après Jojo) que la table de la compétition de fabrication artisanale avait un rebond à surprendre la championne. Et Jojo, en a profité.

Il a alors été décidé de fabriquer une table et même deux. Alors attention c’était du lourd, une armature en chêne recouverte d’un plateau, en deux parties repliables l’une sur l’autre grâce à une charnière le tout reposant sur deux tréteaux, de chêne également. Du lourd, je vous disais. Heureusement on ne les démontait pas souvent car elles avaient été installées dans un bâtiment à l’entrée des papeteries, donc à mi-chemin entre Torpes et Boussières et il ne fallait libérer la place que deux fois par an, pour le bal du 14 juillet et pour le père Noël des papeteries. Le sol était un beau parquet de chêne également ce qui donnait de la rapidité aux échanges. Deux immenses portes accordéon pouvaient être ouvertes pour les grandes occasions comme ce fut le cas pour les tournois internes et cette rencontre mémorable pour la montée en régionale 1 face à Mouchard. Il y avait eu alors au moins 20 spectateurs. Mais on y reviendra.

En attendant, la salle des papeteries était un lieu de rencontres … de ping-pong. Elle remplaçait avantageusement le sous sol de la scierie et elle permit aux jeunes de l’époque, « zizi », « la r’zille », « tétène », « tioubis » « quillouche » et bien d’autres de progresser avant qu’un jour … et là encore, je ne sais plus très bien, un certain Michel Meyer, président du foot décide de lancer une section tennis de table au sein de l’USTB. Le président devait alors être Maurice Delorme et on devait être en 1962. (le manque d’archives d’alors m’oblige à employer des « devait être »).

Ce que je sais, c’est que les premiers licenciés de la section furent, Gil Bardey, Maurice Delorme, Roland Bardey, Jean-Claude Blanchot et moi-même.

Le premier match conduisit Gil, Maurice et moi à Ornans pour y subir une défaite sans appel 9 – 0 (il n’y avait pas de double à l’époque). Nous avons ensuite perdu à Arc et Senans puis contre le Gazelec mais je n’ai pas souvenir de notre première victoire. Je me souviens que Gil fut bientôt classé 45, Maurice et moi 50.

Peu d’archives à cette époque. Tout juste ai-je retrouvé quelques listes de licenciés.

Saison 62-63 : Gil Bardey, Roland Bardey, Jean-Claude Blanchot, Maurice Delorme, Daniel Mairey (5)

Saison 63-64 : ?

Saison 64-65 : Gil Bardey, Roland Bardey, Jean-Claude Blanchot, Maurice Delorme, Daniel Mairey, Michel Meyer (6)

Saison 65-66 : Gil Bardey, Roland Bardey, Jean-Claude Blanchot, Christian DelormeMaurice Delorme, Jean Hillier, Daniel Mairey, Bernard Mandrillon, Michel Marguier, Michel Meyer, Jean-Claude Mongenet, Henri Monnin (11)

Saison 66-67 : Jean-Claude Blanchot , Christian Delorme, Maurice Delorme, Jean Hillier, Bernard Mandrillon, Michel Marguier, Jean-Claude Mongenet (7)

Saison 67-68 : Jean-Claude Blanchot , Christian Delorme, Maurice Delorme, Jean Hillier, Bernard Mandrillon, Michel Marguier, Jean-Claude Mongenet (7)

Saison 68-69 : Jean Claude Blanchot, Maurice Delorme, Jean Hillier, Georges Mairey, Henri Monnin, Jean-Claude Mongenet (6)

Saison 69-70 : Jean Claude Blanchot, Christian Delorme, Maurice Delorme, Jean Hillier, Jean-Noel Kieffer, Daniel Mairey, Georges Mairey, Michel Marguier, Henri Monnin (9)

 

LA VIE DU CLUB SAISON APRES SAISON

SAISON 1969 – 1970

Aucune archive des championnats de cette saison mais je tiens enfin avec certitude la date du « GRAND DEPART ». En effet, un article daté du 21 novembre 1970 me donne avec précision la date de notre première « déculottée » en Régionale 3 qui s’appelait encore Honneur cette saison là

                                            

Nous étions donc montés en fin de saison 69-70.

SAISON 1970 – 1971

C’EST PARTI

 

Licenciés (21) équipes( 4), 2 tables (en chêne) aux papeteries

Une augmentation de 12 licenciés nous rapproche des grands clubs de l’époque, Sochaux, PSB, ASPTT, RCFC, Belfort, Lons, Vesoul ….. Nous sommes donc en Honneur où parmi nos adversaires il y a le PSB, Maiche, ASPTT, … , et Vieux Charmont. Et je me souviens de ce fameux 10 – 0 encaissé dans le grenier de Pellicioli avec le risque de s’assommer contre une poutre à chaque échange. Mes partenaires d’alors, Michel Marguier et Christian Delorme, ne peuvent plus témoigner, ils ne sont plus là et le vieux Pellicioli non plus. N’empêche qu’au match retour nous n’avons perdu que 6 – 4 dans notre belle salle des papeteries.

Nous avons également une équipe en promotion d’honneur et deux en promotion. Elles terminent respectivement 5ème, 3ème et 7ème. L’équipe d’honneur assure son maintien avec une belle 4ème place.

Cette saison là, les victoires 10-0, 9-1 et 8-2 rapportaient 5 points, 7-3 et 6-4 4 points. Le match nul rapportait 3 points.

Cette saison là je suis entré au comité départemental et je me suis chargé de la commission sportive.

Nous avons disputé des matchs amicaux contre Ornans (7-3 et 5-5) et Lavernay (9-1 et 8-2). Jojo Mairey était un pilier de la promotion d’honneur, les frères Lyet faisaient leurs premières armes, notre François (DROUHARD) jouait encore au PSB Citadelle. Il avait battu Jojo 24-22, 21-15, battu Jean HILLIER 22-20, 21-19 mais perdu contre Jean Claude BLANCHOT 21-17 à la belle.

Ce fut aussi la saison de notre premier tournoi interne. Henri MONNIN a battu Christian DELORME 19-21, 21-19, 21-16, 19-21, 21-16 et en tournoi « espoirs » Alain MEYER a battu Jean Michel LYET 21-13, 23-21, 23-21. Parmi les participants, une certaine … Marie-France MAIREY.

Les licenciés de la saison : Jean-Claude BLANCHOT, Christian DELORME, Jean HILLIER, Jean-Noël KIEFFER, Hubert MAGNIN, Daniel MAIREY, Georges MAIREY, Michel MARGUIER, Jean Claude MEYER, Michel MEYER, Bernard MICHEL, Jean-Claude MONGENET, Henri MONNIN, Robert PETIT, G RETROUVEZ, Daniel SIRE, Daniel VALLADONT, Michel VALLADONT, Jean-Marie WELSHINGER (il en manque 2)

                                                                     

 

SAISON 1971 – 1972

Deux montées en Départementale 1

 

Licenciés (30) équipes (6), 2 tables (en chêne) aux papeteries, 2 tables (salle St Michel à Torpes)

 

La division d’honneur s’appelle maintenant régionale 3. Equipes de 6 joueurs. En A une victoire rapporte 3 points en B 2 points. Le total des points d’une partie est donc 50. Une victoire rapporte 5 ou 4 points selon l’ampleur du score. Notre équipe pour sa deuxième saison à ce niveau se comporte fort bien et termine à la deuxième place ex-aequo avec notre rival de toujours l’ASPTT. On a gagné 30 – 20 à l’aller mais perdu 31 – 19 au retour, nous sommes donc 3ème )

Notre départementale 1 termine 5ème et se maintient. Nos deux départementales 2 terminent 1ère et nos deux départementales 3 terminent 2ème et 6ème . Un bilan très prometteur.

En intergroupe Torpes 1 (Alain MEYER, Françoise BOQUET, Jean SENOT) bat Torpes 2 (Jean-Claude MONGENET, René POIGNARD, Michel PICHON) 6 – 4 mais s’incline en finale départementale face à Vaux et Chantegrue 6 – 4 à Saint Ferjeux.

Le tournoi du club rassemble encore une trentaine de pongistes. Le tournoi « jeunes » voit la victoire de Lionel PETIT sur Hervé DEGRANDIS. Pour le tournoi « moins jeunes » je ne sais pas comment il s’est terminé. Les deux demi finales opposaient Michel MARGUIER à Jean-Michel LYET et Daniel MAIREY à Christian DELORME.

Fondue bourguignonne mémorable

Les participants au tournoi interne et au championnat : Philippe BERNARDIN, Jean-Claude BLANCHOT, Françoise BOQUET, Michel CASTRO, Hervé DEGRANDIS, Pascal DEGRANDIS, Sébastien DEGRANDIS, Christian DELORME, Gérard DUCRET, Danielle GRUBER, Denis GRUBER, Dominique GRUBER, Gilles GRUBER, Jean HILLIER, Simon HUOT, Daniel JEANNIN, Catherine LAGARDE, Edith LAGARDE, A LEOTY, Alain LYET, Jean-Michel LYET, Patricia LYET, Hubert MAGNIN, Daniel MAIREY, Didier MAIREY, Georges MAIREY, Marie-France MAIREY, Michel MARGUIER, Thierry MATHEY, Alain MEYER, Jean-Claude MEYER, Michel MEYER, Jean-Claude MONGENET, Denis MONNIN, Henri MONNIN, Lionel PETIT, Robert PETIT, Michel PICHON, René POIGNARD, Rémy POINTURIER, Daniel SIRE, Christian TOURNIER, Françoise TOURNIER, Daniel VALLADONT, Michel VALLADONT, Christian VIELLE, Jean-Marie WELSHINGER.

Ambiance club : Au cours de la saison une sorte de précurseur du Torpes Tennis de Table est apparu. Il y a eu 13 numéros. Chaque numéro comportait deux pages. Il y a eu un numéro après chaque journée de championnat

 

SAISON 1972 – 1973

L’ascension continue

 

Avec 36 licenciés (8 jeunes et 7 féminines) nous sommes le 4ème club de Franche-Comté derrière Sochaux, le PSB et Saint Ferjeux. 8 équipes (1 en R3, 3 en D1, 1 en D2 et 3 en D3)

Départementale 1 : Deux équipes de Torpes dans la même poule. Il faut qu’elles s’affrontent au cours de la première journée. Jean-Claude MONGENET, Michel PICHON, Alain LYET (Torpes 1) affrontent Michel MEYER, Robert PETIT et Jean-Michel LYET (Torpes 3). Pas de calcul, les équipes jouent le jeu, résultat 5-5. Le championnat prend tournure et au bout de quelques journées Clerval prend la tête. Au dernier match aller, Torpes 3 reçoit Clerval. En cas de victoire, l’équipe prend la tête mais elle perd 7-3. Au retour Clerval concède un match nul contre notre meilleur « ennemi » l’Asptt. Nous voici donc à deux points de Clerval à la veille de la dernière journée. Nous avions perdu 7-3 à l’aller chez nous, il fallait gagner 8-2 chez eux.

L’équipe de régionale alors assurée de monter à deux journées de la fin nous pouvions mettre des joueurs au « repos » journée 13 et les mettre en départementale journée 14. Ce furent Michel MARGUIER et Daniel MAIREY qui vinrent épauler Jean-Michel LYET pour une belle victoire 8-2 et le ticket pour la R3.

Torpes aura donc deux équipes en régionale la saison prochaine, une en régionale 2, l’autre en régionale 3. En D1 les deux autres équipes terminent 2ème et 5ème. La D2 termine 4ème et les D3 sont respectivement 3ème, 5ème et 7ème.

Voici les quelques souvenirs de notre match décisif joué au Gazélec pour la montée en régionale 2. Il y avait en face deux joueurs en particulier qui nous faisaient un peu peur, Voirin (pas Saintvoirin) par son classement à 40 et Arnoux 45 mais en plus pas très bon esprit. Et nous commençons par 4 défaites (2 en A et 2 en B) puis la machine s’est mise en route. Nous sommes remontés et passé devant en fin de rencontre pour l’emporter 27 à 23. OUF ! NOUS ETIONS EN REGIONALE 2.

Voici quelques coupures de presse qui montrent que nous commençons à nous faire une place au milieu des grands.

SAISON 1973 – 1974

Stabilisation

 

Avec ses 38 licenciés l’USTB reste à la 4ème place, toujours derrière Sochaux, le PSB et Saint Ferjeux, mais est au premier rang pour le nombre des féminines. Nous avons 7 filles dont la meilleure, Françoise BOQUET, bientôt épouse MEYER, est classée 40. Chez les garçons Henri MONNIN, Michel MARGUIER et Daniel MAIREY sont 40

7 équipes : R2, R3, deux en D1 (l’une avait échoué en barrage pour la montée en R3), deux en D2 et une en D3.

La licence coûte 18 francs et l’amende pour feuille de match mal remplie 5,00 francs.

Régionale 2 : pour sa première saison à ce niveau, l’équipe 1 accomplit un parcours remarquable et termine deuxième derrière l’intouchable Baume les Dames. La saison a démarré par deux exploits, victoire 26-24 face à Dampierre et 28-25 à Pontarlier où Michel MARGUIER a marqué les points de la victoire par une performance lors de la dernière rencontre sur la ravissante mais redoutable GILLET classée 30D. Les équipes du groupe Baume, Torpes, Pontarlier, Voiteur, Asptt Besançon, Dampierre, Gevry, PSB.

Composition type de l’équipe : MARGUIER, MONNIN, MAIREY, Alain et Jean Michel LYET, BLANCHOT

Régionale 3 : Ce fut dur pour l’équipe d’Alain MEYER mais trois victoires pour les trois dernières journées lui ont permis d’obtenir une excellente 5ème place pour cette première saison à ce niveau.

Départementale 1 : Les deux équipes engagées à ce niveau ont rempli leur contrat en obtenant plus ou moins facilement leur maintien avec une 5ème et une 6ème place. Dans l’une de ces équipes jouait un certain Dominique GRUBER.

Départementale 2 : Dur pour les deux équipes qui terminent 7ème

Départementale 3 : Torpes termine à une excellente 2ème place.

Coupe de Franche-Comté (Doubs) : Le couple MEYER-BOQUET s’incline en 8ème de finale contre les frères GURGEY de Baume les Dames.

 

Quelques coupures de presse

 

SAISON 1974 – 1975

Torpes au sommet régional

 

Avec nos 45 licenciés nous sommes toujours au 4ème rang régional derrière les mêmes clubs. 8 équipes (1 en R2, 1 en R3, 2 en D1, 2 en D2 et 2 en D3).

Pour la première fois nous recrutons, et quelle mutation. Michel LEDENTU classé 30 nous vient du PSB. L’ambition de l’équipe 1 avec en plus nos deux jeunes en plein boum, Alain et Jean-Michel LYET, monter en R1. Objectif atteint.

Derrière l’équipe 1 toutes les autres équipes ont bien tenu leur rang. Le club a trouvé son assise et sa place dans l’élite régionale.

Cette saison, aux côtés de Jean-Claude Blanchot, président et secrétaire, j’ai commencé à tenir un carnet de bord du club, à informer les licenciés, à les inciter à participer à la vie du club, à lancer véritablement une animation. On peut dire que le club a vraiment pris son envol en cette saison 74-75.

Régionale 2

Avec Mouchard, Pontarlier et l’Asptt et malgré l’arrivée de Michel Ledentu on savait que ce serait très serré et ce fut très serré. Premier match, Michel avait la pression, il était contracté comme c’est pas possible. Il perd son premier match à la belle, il perd le deuxième, il casse sa raquette mais réussit tout de même à gagner le troisième. Alain et JM Lyet gagnent 3 matchs à eux deux. En B Marguier, Monnin et Mairey marquent 6 points mais comme les victoires en A comptent double, nous perdons 16 – 14. Ca commence mal. La suite est bien meilleure. Que des victoires jusqu’au retour et nous recevons Mouchard, invaincu, pour un match décisif. Il faut gagner au moins 17-13 pour passer devant. Avant la dernière rencontre il y a 16 – 13 pour nous, il faut que je gagne. Devant une vingtaine de spectateurs enthousiastes, André Choby et moi disputons une belle André mène 10 – 6. Changement de côté. Bientôt je passe devant et devant le public déchainé, je l’emporte 21 – 16. C’est gagné, on passe devant Mouchard au point avérage. Alors on monte ? Patatras à la journée suivante alors qu’on avait gagné 22 – 8 à l’aller, on va perdre 18 – 12 chez notre bête noire l’Asptt. C’est foutu ? Non, lors de la 13ème journée Mouchard se déplace à Besançon, le coffre rempli de champagne. Un simple nul face à l’Asptt lui suffit pour être champion et re-patatras mais dans l’autre sens, Mouchard perd 22 – 8. Grâce à l’Asptt qui a joué le jeu, nous voilà en REGIONALE 1 pour la première fois.

Régionale 3

Très beau parcours de l’équipe d’Alain Meyer avec une très belle troisième place.

Départementales

Les deux D1 terminent à la même place, la 5ème. François DROUHARD et Dominique GRUBER dans l’autre se retrouveront beaucoup plus tard dans la même équipe.

Les D2 terminent aux 3ème et 5ème place. C’est bien.

Enfin les deux D3 terminent aux 2ème et 5ème places.

Bilan final : l’équipe 1 atteint le sommet régional pour la première fois, l’équipe 2 semble bien se stabiliser en régionale 3 et les 5 équipes de départementale se maintiennent facilement.

En coupe de Franche Comté 4ème série Torpes perd 4-1 en finale contre l’ASPTT.

 

La vie du club

A partir de cette saison, des informations régulières vont être distribuées aux licenciés par l’intermédiaire des capitaines dont le rôle important est rappelé. Auprès de Jean-Claude, président et secrétaire, je tente de donner de l’importance au côté relationnel, à créer une « ambiance ». Le tournoi interne puis le méchoui couronnent une saison en tous points remarquable.

Au cours de l’AG du 2 mai 1975 il est question entre autres de la création d’une équipe féminine, de l’engagement d’équipes jeunes, de le mise en place ou de la confirmation de responsables (jeunes, déplacements, presse, animation, …). La convocation est signée : le « responsable non responsable ». L’AG est suivie par 29 personnes (pour 45 licenciés)

Le tournoi a lieu de 24 mai. Il est suivi d’un maxi casse-croûte et il est écrit « à Torpes tout se termine par un gueuleton ». Tournoi + repas = 12,00 Francs. Puis un beau méchoui est organisé sur la « grande plaine ». Participation pour la modique somme de 25,00 Francs.

                                                               

Ci-contre nos amis Jean-Claude dit « Tétène », Henri dit « Zizi » et Michel dit « la r’zille » qui, hélas, n’est plus des nôtres. La Grande Plaine. Le lieu du Méchoui.

                                               

 

 Saison 1975 - 1976

 

56 licenciés dont 8 féminines, Torpes est désormais le deuxième club franc-comtois pour son nombre de licenciés et reste au sommet de la hiérarchie régionale en obtenant une excellente troisième place en régionale 1. Une seconde équipe accède à la régionale 3. Avec trois équipes en régionale le club poursuit sa marche en avant.

Le championnat

Régionale 1 : pour cette première saison en R1 la troisième place obtenue derrière Sochaux et Lons mais devant Baume les Dames est remarquable.

Régionale 3 : L’apprentissage avait été difficile la saison dernière. Cette saison fut bien meilleure, témoin la deuxième place obtenue derrière Vercel invaincu.

Départementale 1 : l’une termine 5ème et l’autre première. Le club dont l’ascension continue aura donc une troisième équipe en régionale 3.

Départementale 2 : Excellente deuxième place pour l’équipe bien emmenée par Serge Baud.

Départementale 3 : l’équipe termine 8ème sur 9 mais un coup de chapeau aux « vieux » Robert Gruber, Michel Meyer, Roger Boquet et Gabriel Mairey.

Championnat minimes : trois équipes engagées. Elles terminent 5, 6 et 8. Dans l’équipe 3 qui termine dernière on trouve un certain Nicolas Mairey (8 ans).

Championnat féminin : Nos filles terminent premières en départementale.

Classement joueurs : Michel LEDENTU 30, les frères LYET 35 et Jean-François JACQUIN 35 (mais il est encore au PSB), Daniel MAIREY , Michel MARGUIER, Alain MEYER 40. Chez les filles, Françoise MEYER 35

 

Ambiance Club : Le 7 mai ou 19 juin 1976 ???????? est organisé un nouveau tournoi interne (26 participants). Il est suivi d’un casse croûte (31 convives). Ont été consommés entre autres 7 poulets, 3,3 kg de saucisses, 3,3 kg de merguez, 4 camemberts, 1kg de gruyère, 13 baguettes. Poulets, saucisses, merguez, ça fait beaucoup, alors y a t’il eu une ou deux soirées ? Pas grave, on a bien mangé, c’est sûr. A Torpes, aux troisièmes mi-temps de la saison ordinaire (La Finette, le Moulin des Malades, Dampierre, ….) s’ajoute une maxi-troisième mi-temps de fin de saison.

Nouvelles de la Ligue : Mai 1976 Daniel MAIREY est élu secrétaire du comité du Doubs (il en prend pour 20 ans)

Articles de presse : mais où sont-ils donc passés ?

 

SAISON 1976 – 1977

Avec 51 licenciés dont 7 féminines, Torpes passe à la 4ème place derrière Sochaux, Saint-Ferjeux et le PSB. Pour sa deuxième saison à ce niveau l’équipe 1 réalise un bon parcours et se maintient tandis que l’équipe 2 obtient une bonne deuxième place. L’équipe 3 malgré de nats progrès en fin de saison termine à la dernière place et devrait redescendre en D1. Les féminines terminent premières en D1 et sont finalement championnes de régionale 2.

 

Le championnat

Régionale 1 : Une deuxième saison à un niveau est souvent plus difficile que la première. Les matchs ont été difficiles mais notre équipe première a réalisé de très bons matchs. Elle fut d’ailleurs la seule à battre Jussey, champion de R1 et après avoir mené 11-3 face à Sochaux, elle s’est inclinée 18-12. La 5ème place finale est finalement un très bon résultat. Devant on trouve Jussey, Sochaux, Lons et Baume, du beau monde.

Régionale 3 : Le tournant de la saison se situe à la 12ème journée lors de la venue de Baume les Dames. Torpes avait gagné à Baume à l’aller. La large victoire de Baume lors de ce match retour ne reflète pas la lutte acharnée qu‘ont livrée Ayssar Al Muradni, Alain Meyer, Lionel Petit, Christian Delorme, Jean-Claude Blanchot et Hervé Degrandis. Un compte rendu passionné de notre ami et regretté Jean Gurgey peut être lu sur le Pongiste Franc-Comtois N°26 (que j’ai).

Départementale 1 : 7ème place pour l’équipe de … Jean Hillier

Départementale 2 : 5ème place

Départementale 3 : 5ème place

Championnat minimes : Dans un groupe de 5 équipes nos minus terminent 4ème .

Championnat féminin : L’équipe termine première en départementale et gagne le titre de Régionale 2 en intergroupe face à l’ASPTT Vesoul.

Challenge Léon Barbier : en finale Michel Ledentu bat Jean Mathiot 19-21, 21-13, 21-13. Bravo Michel

 

Ambiance Club :

Pongiste Franc-Comtois N°25

Le 30 décembre, les pongistes de Torpes se sont retrouvés pour un maxi casse-croûte autour de deux tables (de ping-pong)

Ce fût donc un bon entraînement pour... le réveillon du lendemain !

Nouvelles de la Ligue :

Merci à Daniel pour son article qui devrait être diffusé dans la région de Besançon (Est Républicain)

Articles de presse :

Pongiste Franc-Comtois N°24

Un petit Xavier est né au foyer de M. et Mme Jean-Claude Blanchot. Le papa n'est autre que le jeune et dévoué président du dynamique club de Torpes.

Nos sincères félicitations !

SAISON 1977 – 1978

Pas de stats licenciés. Un article de presse fait état d’une cinquantaine de licenciés

L’équipe 1 a peiné pour se maintenir et finalement terminer à la 6ème place laissant derrière l’EM Vesoul et Vieux-Charmont. L’exploit vient de l’équipe 2 première de sa poule de R3 un point devant l’Asptt 2. L’équipe 3 remonte en R3 après une victoire décisive à Cussey lors de la dernière journée.

Un bilan très largement positif si l’on considère la difficulté à gérer 9 équipes dans divers championnats.

Le championnat

Régionale 1 : Heureusement qu’une seule équipe descendait. Ex-aequo avec Vesoul à la 6ème place, le match-average étant favorable à Vesoul (13-7 et 6-14) Torpes 1 est finalement 7ème. Michel Ledentu absent pour cause de genou blessé a beaucoup manqué à l’équipe au cours des matchs retour mais tout est bien qui finit bien. OUF !

Régionale 3 : Ce fut une bataille serrée avec l’ASPTT Besançon mais la seule défaite a été concédée à Pontarlier par la plus petite marge (11-9). L’arrivée de Roger LECHEVALIER classé 35 n’est pas étrangère à cette première place acquise de haute lutte. En intergroupe, après une victoire sur Port sur Saône 11 – 7 en demi-finale le titre échappe à l’équipe d’Alain MEYER face à Voujeaucourt (1 – 11)

Départementale 1 : La descente de l’équipe 3 a été bien digérée puisqu’elle reprend l’ascenseur pour la régionale 3 après une belle saison. Un petit accident de parcours à l’aller contre Saint Ferjeux a entrainé un suspens qui a duré jusqu’à la dernière journée et la victoire décisive sur Cussey par 14 à 6 de Catherine LAGARDE, Serge BAUD, Robert PETIT, Paul GUILLEY et de deux « anciens » François DROUHARD et Dominique GRUBER. De son côté, l’équipe de Jean HEBRARD termine sur le podium (ou tout près) se permettant le luxe de contraindre le leader Chatillon au match nul.

Départementale 2 : Les équipes 5 et 6 se maintiennent sans problème

Départementale 3 : L’équipe 7 termine en milieu de tableau.

Championnat minimes : Un peu difficile pour nos jeunes qui terminent 5è sur 6.

Championnat féminin : Belle troisième place en régionale 1 même si la première place était largement envisageable en se focalisant sur ce championnat.

Nos meilleurs classés : Michel LEDENTU et Françoise MEYER 30, Roger LECHEVALIER, Alain et Jean Michel LYET, Daniel MAIREY et Michel MARGUIER tous 35.

Ambiance Club : ?

Nouvelles de la Ligue :

Cette année la ligue organisait les interligues « junior ». J’en étais le commissaire général adjoint, responsable de l’hébergement. Gros travail pendant une semaine après des semaines de préparation. Sur la photo, de gauche à droite, André CHOBY, Daniel MAIREY et Pierre BERGIER.

                                                 

SAISON 1978– 1979

Avec 60 licenciés (42 seniors, 3 juniors et 15 jeunes) l’USTB reprend la deuxième place derrière l’intouchable Sochaux (76).

Championnat

Régionale 1 : Après un départ en fanfare (3v) l’équipe a aligné 5 défaites consécutives. Par la suite, malgré quelques exploits elle termine 5ème loin derrière Baume et Lons mais tout près de Vesoul et Sochaux.

Régionale 2 : Dure saison pour l’équipe d’Alain Meyer qui doit son salut au match gagné par pénalité sur l’AL Lons (pourtant perdu 13-7) mais Lons avait aligné 2 joueurs non qualifiés (Ouf !), sinon c’était la descente. La 7ème place était synonyme de barrage. Celui-ci fut remporté sur Audincourt (13-7 ou 11-9 mais l’important est la victoire). Re – OUF !)

Régionale 3 : Pour cette première saison en R3 bonne 4ème place derrière Lons, St Ferjeux et Mouchard.

Départementale 1 : L’équipe 4 obtient une très bonne 4ème place

Départementale 2 : Troisième place pour l’équipe 5.

Départementale 3 : bilan équilibré pour l’équipe 6 qui termine en milieu de tableau.

Les meilleurs classés : Michel LEDENTU, Alain LYET, Jean-Michel LYET, Daniel MAIREY, Michel MARGUIER sont tous 35.

Mutation : CAO Raymond

Infos : On peut trouver les infos sur le tennis de table franc-comtois sur les « Pongiste Franc-Comtois » numéros 33, 34, 35, 36 et 37

AG de Mouchard : Les deux représentants du club à l’assemblée générale de la ligue à Mouchard

                            

AG de la Fédération Française : 

                            

Ambiance : Les pongistes et les footballeurs de l’USTB réalisent un calendrier pour l’amélioration des finances du club (le club est encore constitué de deux sections, foot-ball et tennis de table. L’arbitre (coupé en deux) est Jean INVERNIZZI père de Christophe et Jean-François tous deux licenciés pongistes.

                       

Extrait d’une lettre envoyée à la FFTT le 15 mars 1979 :

                                      

L’ensemble de la lettre avait pour but de mettre en lumière le dynamisme de la section tennis de table en vue de demandes de subventions ultérieures et plus simplement pour mieux faire connaître le club au plus haut niveau. (il n’y avait pas encore de Torpes tennis de Table.

Articles de presse 

 

 

SAISON 1979 – 1980

En date du 30 novembre 1979 , le club compte 60 licenciés, devancé uniquement par Sochaux. Alain LYET est maintenant le leader du club avec un classement à 25. (27 joueurs et joueuses sont classés)

Les équipes de régionale ne sont pas à la fête. Elles redescendront toutes d’un cran en cette fin de saison. Et pourtant voici ce que je disais aux pongistes lors de l’AG du 17 Mai 1979 pour les perspectives 79-80 :

« Nous viserons le maintien dans toutes les divisions, mais avec quelles formations ? Il est trop tôt pour le dire. Bien des inconnues empêchent de les constituer dès maintenant. Mais il faut que tous, vous ayez conscience de faire partie d’un club et d’avoir des obligations envers votre équipe. Il est anormal que certains d’entre vous qui recevez un calendrier en début de saison, ne les consultent jamais. Il est pourtant facile de jeter un coup d’œil et de voir les quelques dates à réserver. Je dis surtout cela pour ceux qui jouent le samedi ou le dimanche en R1 ou R2. Pensez à vos capitaines et facilitez leur la tâche.

Je souhaiterais que certaines responsabilités soient prises. Il y en a finalement beaucoup qui veulent bien faire quelque chose, émettre des idées, mais pas être responsables. Alors, lorsque le responsable d’à peu près tout (moi), se relâche, il n’y pas de casse-croûte de fin d’année, pas de tournoi du club ….. La responsabilité d’un secteur est un travail très abordable, la responsabilité de tout conduit à l’insomnie ….. » Voilà un extrait de ce que je disais aux pongistes il y a 36 ans.

Le 22 juin 1979 Michel MEYER qui était président général de l’USTB démissionne à l’AG qui regroupait les sections foot et tennis de table. Jen-Claude BLANCHOT est président et trésorier des pongistes et moi-même secrétaire. Les deux sections voleront de leurs propres ailes. Seule la vente des calendriers est faite en commun.

Pour la première fois, les pongistes tiendront la buvette de la fête de Torpes et vendront le traditionnel « bourru ». Le bénéfice du week-end s’élève à 2620,25 F. Pour le nettoyage final des lieux nous étions ….. 3 oui, 3.

La cotisation 79-80 se monte à 20 F pour les jeunes et 40 F pour les seniors.

L’achat de maillots violets à parement jaune et de shorts noirs est envisagé.

Parmi les départs, celui de CAO qui est resté une seule saison.

Le tournoi interne du club a lieu le 8 septembre. Une cinquantaine de participants. Il est suivi d’un repas qui rassemble 48 convives.

 

Mon coup de gueule en février 1980 (ce n’est pas souvent)

Lors des réunions tout le monde dit toujours, « il faut s’occuper des jeunes », ça engage tout le monde en général et personne en particulier. Aujourd’hui, si certains se sentent vraiment concernés, qu’ils réagissent, sinon, des jeunes, ils feront mieux de ne plus en parler.

Je lance donc un appel auprès de tous les licenciés pour trouver au moins un responsable pour l’équipe jeunes, sinon je déclare forfait général.

 

Bilan sportif de la saison

R1 6ème descend en R2

R2 8ème descend en R3

R3 7ème descend

D1 6ème maintien in extrémis

D2 7ème, D3 et D4 5ème toutes les deux.

Jeunes 7ème et féminines 4ème.

 

SAISON 1980 -1981

 

Une arrivée de marque, celle de Pierre BERGIER, secrétaire de la ligue de Franche-Comté. Classé 35 il jouera en équipe 1. Un bon renfort mais ce ne sera pas suffisant pour réintégrer la régionale 1. L’équipe 1 termine à la deuxième place à égalité avec Dampierre mais à 4 points de Mouchard. La montée, espérons le ce sera pour plus tard.

Un repêchage nous a permis de conserver nos deux équipes de R3. Elles terminent toutes deux à la 5ème place après une bonne saison.

Alain LYET reste le meilleur classé du club (25). Il est suivi par Ayssar AL MURADNI,, Pierre BERGIER, Michel LEDENTU, Jean-Michel LYET et Michel MARGUIER (35). Chez les filles, Françoise MEYER est 35.

La D1 termine 7ème théoriquement synonyme de descente mais pas toujours.

La D2 termine 5ème et s’en tire in-extrémis tout comme la D3 qui termine à la 6ème place. La D4 composée de débutants tous très jeunes termine à une excellente 2ème place.

Deux équipes féminines ont été engagées. L’une joue départementale 1 et, championne, montera en régionale la saison prochaine.

Une équipe jeunes encadrée par Alain Meyer a fait une bonne saison.

5 garçons et 6 filles ont participé aux championnats individuels. Finalement Philippe JEANNIN et Emmanuelle CULOT seront champion du Doubs.

Un nouveau jeu de maillots a été offert par la compagnie d’assurance Gilles Jeannin.

Les pongistes tiendront de nouveau la buvette de la fête avec l’objectif financier de faire au mois aussi bien que l’an dernier.

Le samedi 5 juillet un match de foot-ball est organisé, section tennis de table contre vétérans foot.

Le tournoi du club organisé le 6 septembre.

Chez les jeunes Françoise GRIME remporte la consolante en battant Hervé BAUD tandis qu’Emmanuelle CULOT remporte le tournoi jeune en battant Monique MUSIAUX. Une super finale oppose Emmanuelle et Nicolas MAIREY. Nicolas l’emporte 21-8, 21-13.

Chez les seniors la participation est relativement faible (concurrence des championnats du monde de cyclisme).

En finale, Daniel MAIREY bat Alain MEYER 2 à 0.

Un tournoi de doubles est organisé : victoire de Daniel MAIREY et Monique MUSIAUX.

 

SAISON 1981 -1982

Pierre BERGIER n’est resté qu’une saison. Alain LYET a pris ses valises pour Baume les Dames et connaître le niveau national. On le comprend mais on regrette ce départ. Nos meilleurs classés sont maintenant Michel LEDENTU, Jean-Michel LYET et Michel MARGUIER (35) puis Ayssar Al MURADNI, Daniel MAIREY et Alain MEYER (40). Chez les filles, Françoise MEYER est 35, Emmanuelle CULOT est 40. 

 

1982 et APRES...

 

1982 est une date qui compte pour les pongistes de l’US Torpes-Boussières : La salle polyvalente qu’ils ont réclamée à « cor et à cri » est terminée. Elle va permettre aux pongistes de prendre un nouvel élan. Daniel MAIREY accède à la présidence avec à ses côtés Jean-Claude BLANCHOT. Le club organisera son premier tournoi régional. Très rapidement un résultat fera date, la montée de l’équipe féminine en nationale 3.

C’est aussi la parution du premier TORPES TENNIS DE TABLE.

La transition est toute faite, le TTT prend sur ce site le relai de l’historique qui nous a amenés à cette année 1982. Le déroulement de toutes les saisons y est écrit.

Vous pouvez donc passer au NUMERO 0 puis au N° 1 etc …

Bientôt vous connaitrez le club comme si vous y aviez toujours été licenciés.

 

Daniel MAIREY

 

 

NB : Quelques pages sont encore consacrées aux nombreuses coupures de presse de l’Est et complètent cet historique.

SAISON 1982 – 1983

PRESSE

 

SAISON 1983 – 1984

PRESSE

 

SAISON 1984 – 1985

PRESSE

 

 

SAISON 1985 – 1986

PRESSE

 

 

SAISON 1986 – 1987

PRESSE

SAISON 1987 – 1988

PRESSE

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                           

 

Calendrier

PHOTOS

170903. 35ème tournoi de Torpes170903. 35ème tournoi de Torpes170903. 35ème tournoi de Torpes170903. 35ème tournoi de Torpes170903. 35ème tournoi de Torpes